Le Labo, troisième journée!

Jeudi 21 mars, 9h.

C’est le printemps. Nous nous retrouvons pour la 3ème journée. Quelques petites habitudes se sont prises, en 3 jours passés ensemble. Et c’est justement de la question du rituel, des mythes et des rites dont nous allons parler aujourd’hui, avec Arnaud Toury qui est prêtre à Signy l’Abbaye.

“Le rite, c’est une manière d’apprivoiser l’angoisse. C’est aussi ce que l’on fait quand on ne se sait plus quoi faire” disait Arnaud.
La ritualité accompagne l’Humanité depuis l’aube des temps. Elle est aussi présente dans le règne animal, minéral, et végétal. Comme un ordre des chose qui préexiste à l’Homme même.

Nous avons échangé sur la place et le sens des rites propres à chaque entreprise. Du sens des symboles aussi. Pour nous guider dans nos réflexions, outre le regard d’Arnaud qui amenait un contrepoint et un éclairage, nous nous sommes basés sur le modèle de la Marguerite Sociologique. C’est un outil utile pour cartographier les mythes, rites, routines, valeurs, symboles, structure du pouvoir propres à chaque société. L’idée étant d’aller voir si l’ensemble est cohérent en terme de valeur.

Nous avons abordé aussi la question du mythe. Là encore, l’Humanité s’est construite sur des mythes fondateurs, qu’ils soient ou non religieux, qu’ils soient ou non reflet de la réalité. Ces mythes sont encore à l’oeuvre dans l’Histoire contemporaine.
Il en est de même pour le mythe fondateur de chaque entreprise qui est porteur de sens, et qui à l’heure du storytelling est un vrai levier de motivation et de transmission de valeurs aux équipes.